La tutelle veut développer le tourisme religieux à Thiès et Kaolack (chef de service)

Le ministère du Tourisme et des Transports aériens a initié des réflexions visant à développer le tourisme religieux à Kaolack et Thiès, deux régions, qui abritent de grands événements religieux, selon le chef du service régional du tourisme de Kaolack, Abdou Khadre Goumbala.

’’Nous avons récemment tenu un atelier à Dakar avec le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Maimouna Ndoye Seck, sur des projets touristiques qui concernent les régions de Thiès et de Kaolack dans le cadre du micro-tourisme’, a expliqué M. Goumbala dans un entretien accordé à l’APS.

’’Aujourd’hui, de tels projets pourront dans des régions comme Kaolack et Thiès permettre, le développement du tourisme religieux qui n’est pas encore installé d’une façon significative dans notre pays en dépit des nombreux événements religieux organisés’’, a-t-il ajouté.

Il a expliqué que le Sénégal pour développer son tourisme s’était focalisé sur le tourisme balnéaire, sur le tourisme synergétique, des secteurs où notre pays est fortement concurrencé aujourd’hui par d’autres pays.

’’Donc, il faut nous orienter vers d’autres produits touristiques en rapport avec la religion, l’histoire, ou notre culture’’, a-t-il ajouté.

Il a expliqué que les régions de Kaolack et de Thiès accueillent lors de la célébration des événements religieux (Gamou, Pèlerinage marial de Popenguine) des hôtes qui viennent des régions intérieures, de pays africains, d’Europe, des Etats Unis ou d’Asie.

M. Goumbala a indiqué que réflexions seront menées ’’pour voir comment prolonger davantage le séjour des pèlerins lors de ces événements religieux en vue d’augmenter au plan local les retombées économiques de ces rencontres’’.

’Si le séjour des pèlerins est prolongé sur les lieux, il y aura des retombées économiques’’, a-t-il affirmé.

Concernant le prolongement du séjour des hôtes des foyers religieux, des propositions seront faites aux différentes familles religieuses et voir comment peut-on prolonger ces séjours des étrangers et visiteurs.

’’Ce sont des événements (religieux) que nous ne gérons pas. Donc, nous allons discuter avec les différentes familles religieuses sur cette question et ensuite sensibiliser les acteurs touristiques, les acteurs culturels et les historiens de la région’’, a signalé M. Goumbala,

Si cette démarche est respectée, le tourisme religieux pourra se ’’développer largement dans ces régions’’ d’ici peu, a t-il soutenu .

MNF/AB/OID

Tags: 
Source: 
APS

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags