Le Sénégal ne peut pas prétendre à l’émergence sans modernisation de sa gestion foncière (Gouverneur)

A l’ère des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC), si nous ne modernisons pas notre gestion foncière, nous ne pouvons pas prétendre à l’émergence que le Sénégal s’est fixé à l’horizon 2035, a déclaré mercredi à Kaolack (192 km de Dakar) M. Jean Malick Faye Adjoint au gouverneur de la région de Kaolack chargé du développement.

Il présidait l’ouverture officielle de l’atelier de partage sur les axes de la modernisation de la gestion du foncier organisé par le Projet d’appui à la réforme de la gestion du foncier urbain (PAGEF).

« Le PAGEF est donc un projet d’une extrême importance pour l’Etat du Sénégal et qui devrait permettre d’avoir une plus grande célérité dans la gestion foncière », a ajouté M. Faye. Selon lui, le Plan Sénégal émergent (PSE) a initié de nombreux projets structurants qui ont besoin d’une assiette foncière pour leur mise en œuvre. Pour cela, avance l’adjoint au gouverneur de la Région de Kaolack, il faudra accélérer les procédures et les initiatives et permettre aux populations de pouvoir accéder aux données foncières et domaniales.

De l’avis de M. Faye, la réforme du foncier est aujourd’hui au cœur des politiques publiques.

« Nous savons tous les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans la gestion du foncier. Ils sont surtout dus à des textes qui sont obsolètes, à des pratiques coutumières mais également à une mauvaise gouvernance dans la gestion du foncier », a laissé entendre l’adjoint au gouverneur.

C’est conscient de toutes ces difficultés, souligne-t-il, que l’Etat du Sénégal a initié le PAGEF qui vise à moderniser la gestion du foncier. Aujourd’hui, il ne se passe pas un jour sans qu’on entende à la radio les litiges fonciers en milieu rural ou urbain.

Auparavant, M. Djibril Sy, Chef du centre des services fiscaux de Kaolack, s’est félicité de l’atelier du PAGEF.

« Aujourd’hui l’actualité commande que ce sujet de discussion soit introduit au niveau des acteurs qui interviennent dans le foncier pour essayer de voir les voies et moyens pour avoir une saine gestion foncière », a-t-il avancé.

En dehors des acteurs fonciers de Kaolack, prennent part à l’atelier du PAGEF d’autres parties prenantes en provenance des régions Centre comme Fatick, Diourbel et Kaffrine .

Le PAGEF est une initiative du gouvernement sénégalais appuyé par l’Union européenne pour accompagner les services de la Direction Générale des Impôts et Domaines (DGID) dans leurs efforts d’asseoir une administration du foncier repensée.

Après une première phase (Devis Programme I) allant de juin 2013 à janvier 2014, le projet a poursuivi ses activités à travers une seconde phase (Devis programme II) couvrant la période octobre 2015-mars 2017.

MS/APA
 

Tags: 
Source: 
APS

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags