Le service des impôts de Kaolack sensibilise sur le civisme fiscal

Payer son impôt, un devoir civique, un acte citoyen qui participe à l’émergence d‘un pays. Le centre régional du service fiscal de Kaolack  veut impliquer les populations sur la nécessité de payer ses impôts. Pour ce faire, il a organisé des journées d’informations et de sensibilisations des acteurs sur le thème  « le civisme fiscal ». Malgré le manque de moyen, le service fiscal de Kaolack fait des résultats. Une occasion pour Djiby Sy, chef du service fiscal de la zone centre  de se féliciter des recettes obtenues pour l’année 2015 qui s’élève à 2 721 964 105 francs contre un objectif fixé à 2 690 000 000 francs,  soit un plus valu de l’ordre de 31 964 105 francs dont le taux de réalisation est estimé à101,18%.  Le centre du service fiscal compte sur le civisme fiscal pour atteindre les 3 milliards fixé comme objectif pour l’année 2016. Selon Djiby Sy, construire un pays nécessite un sacrifice collectif, c’est à dire agir pour que l’intérêt général prime sur les intérêts crypto-personnels. Prôner le civisme fiscal c’est faire en sorte que l’impôt apparaisse de plus en plus comme la contrepartie d’un service rendu par l’institution qui en bénéficie plutôt que comme l’expression d’un lien de solidarité voir même d’un voir social.

Auteur: 
MARIE BERNADETTE SENE

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags