Les maires de Nioro disent non à la dictature de Momath Sow

Les candidats du futur haut conseil des collectivités territoriales sont désormais connus. Après les querelles, les menaces et manœuvres pour le choix des candidats, les choses sérieuses commencent à se dessiner. Le département qui avait déposé deux listes parallèles de la coalition Benno Bokk Yakar est encore secoué par le choix de Macky Sall. En effet, dans ce département, les quinze maires n’étaient pas d’accord avec le président conseil départemental Momath Sow qui se comporte comme un dictateur a laissé entendre Ousmane Gueye porte-parole des maires. Le choix de Bara Ndiaye comme titulaire n’agrée pas les maires qui avaient choisi le maire de Ngayenne Sabakh Ngoumba Gaye, un homme du sérail. En effet, selon Ousmane Gueye,  aucun natif de la commune de Ngayenne n’a jamais été élu député, sénateur ou nommé par décret depuis les indépendances. Les maires très remontés contre le président du conseil départemental déclare la guerre à ce qu’ils qualifient de dictateur qui ne sait ni parler encore moins écouter. Mariama Sakho de l’AFP est le second titulaire tandis que Ngoumba Gaye et Seynabou Ndao sont les suppléants. Dans  le département de Guinguinéo par contre  ou pour le seul poste plus de quinze candidats étaient déclarés, le Maire  aperiste de Ndiago Bara Sall est le titulaire et Yandé Ndiaye présidente des femmes APR de Mbadakhoune est la suppléante. Pour le département de Kaolack, l’APR et l’AFP comme à l’accoutumée ont tous raflé laissant en rade les alliés. Awa Sow président des femmes progressistes et Bocar Kanté Diallo maire de Ndiedieng sont les titulaires tandis que les suppléants laissés au PS et au RP. L’opposition a investi Ibrahima Kanté du Pds et Fatou Ndour de Ndoffane et Awa Hanne. A Nioro par contre Khady Mbaye du PDS et Ibrahima Diaw de Bokk Gis-Gis sont les titulaires tandis que Khadidiatou Ball du PDS et Mouhamadou Lamine Touré de VISA sont les suppléants.

Tags: 
Auteur: 
MARIE BERNADETTE SENE

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags