Les producteurs d’arachide de la région de Kaolack et Kaffrine bénéficient un financement de 10 millions d’un projet canadien

Le projet LSGT «  Les savoirs des Gens de la Terre » qui est un projet canadien a octroyé  aux producteurs d’arachide de la région de Kaolack et Kaffrine à un financement de près de 10 millions. Ce  financement est le fruit de la coopération entre le CNCR et UPA DI (Union des producteurs agricole canadien/ développement International, permettra à l’achat du matériels agricole, des semences, de l’engrain, des intrants ou l’achat des animaux attractions aux bénéficiaires des deux régions. C’est  Suite à une formation des 24 formateurs endogènes ont reçu chacun  un financement de 400 000 f  pour une durée de 3 ans avec un remboursement  sans intérêt.

Le CNCR et l’UPA DI ont convenu de la mise à l’échelle du programme «  les savoirs des Gens de la Terre » dans le cadre d’une approche filière pour apporter une plu- value aux initiatives du CNCR- Asprodeb dans la filière arachide. L’esprit et la démarche du programme LSGT s’appuient sur la formation et action pour développement de l’agriculture par les paysannes et les paysans, la synergie de la base au sommet des organisations paysannes, le renforcement des exploitations agricole familiales de leurs organisations et la mise en place de fonds de développement permettant de soutenir des activités et Le programme  va durer 3 ans et ½. Démarré au mois de janvier 2017 a permis la formation de 24 formateurs endogène venant de 24 exploitions familiales et de 12 groupements de base choisies par les six faîtières membres de CNCR Asprodeb. Momath Ndao de Malem Hoddar et Ramata Niass de Taïba Niasséne sont des bénéficiaires du projet ont vivement salué le projet LSGT qui est venu pour intervenir  dans leur région. Ils ont souligné que le financement qu’ils ont reçu aujourd’hui leur permettra de faciliter leur travail dans l’exploitation familiale. Ce financement vise à acheter des semences, de l’engrais, de l’intrant, du matériel agricoles mais surtout des animaux à l’attraction.  Avant de dire qu’ils ont reçu des formations extraordinaires permet de gérer leur bien dans la famille et aussi de planifier leur activité de savoir leur devoir et droit dans les structures qu’ils sont.

Le président du CCCPA Hamidou Diop M Diop a expliqué qu’il y a un programme qui a  débuté dans le Nord qu’on appelle LSGT(les savoirs  des Gens de la Terre). Selon M Diop LSGT filière Arachide a comme cibles première les femmes agricultrices qui sont très présentés dans les activités de production, de commercialisation et surtout dans le domaine de la transformation. Il vise globalement à apporter une contribution pour la sécurité alimentaire et le développement économique.  Ce programme vise aussi à capacité les producteurs, le renforcer à tout point de vue donc il s’agit dans un 1er temps de renforcer leur capacité et de les accompagner des financements pour qu’à la longue rembourse que les autres en bénéficient. « Nous avons constaté dans l’exploitation familiale, les manquements peuvent être extrêment nombreux et se fera le producteurs où la productrice ait des difficultés pour acheter du matériel et l’accès au financement aux femmes ça pose problème. C’est la raison pour laquelle avec ce programme ces femmes parviennent à accéder aux crédits sans aucun intérêt et rembourse sur 3 ans. Ce qui permet  en d’autres bénéficiés et cette facilitation va permettre à plusieurs exploitations de renforcer davantage aussi bien en équipement mais aussi de ne pas être confronté ces histoires intrants et autres mené paisiblement leur activité agricole. Aujourd’hui 24 producteurs, chacun à reçu 400 000 F.

Le Président du CCPA a souligné que ce projet a plusieurs volet rien pour le CCPA ça chiffre aux environs de 146 millions en 3 ans. A leur sien nous avons un programme logé au niveau de Gandiaye et Ndoffane. Dans ces localités   on a des bénéficiaires directe c’est-à-dire 50 bénéficiaire par groupement de façon rotative.  A la fin de la cérémonie de remise de financement, un protocole de financement de chaque formateur a été signé. La cérémonie a eu lieu hier au conseil départemental de Kaolack.

Ndéye Thiam

Source: 
rewmi.com

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags