Lutte contre la malnutrition : le projet Kawolor veut toucher 1.500000 personnes dans 129 communes

Le projet Kawolor, une nouvelle initiative du programme Feed the future (nourrir l’avenir) compte mener d’ici 5 ans des actions préventives contre la malnutrition à travers 129 communes bénéficiaires pour toucher 1.500000 personnes, a appris l’APS, mardi.
L’initiative est entièrement financée par l’Agence américaine pour le développement international (USAID).
’’Le projet intervient au niveau du Sénégal dans 129 communes, réparties entre 19 départements de huit régions correspondant à la zone d’influence de Feed the future’’, a précisé la coordonnatrice zone centre et nord du projet Feed the future Sénégal-Kawolor Fatou Kiné Diop Sall.
 Elle s’entretenait avec la presse en marge d’un Comité régional de développement (CRD) portant sur les objectifs et résultats attendus du projet Feed the future Sénégal-Kawolor dans les cinq prochaines années.
’’Ces régions bénéficiaires et qui correspondent à la zone d’influence définie par le bailleur sont Fatick, Kaffrine, Kaolack, Matam, Saint-Louis, Kolda, Sedhiou, Ziguinchor’’, a-t-elle précisé.
Elle a indiqué que dans la région de Fatick, le projet va exclusivement intervenir dans 7 communes du département de Foundiougne où ’’sévit la malnutrition’’.
’’Dans cette zone d’influence, a-t-elle indiqué, l’objectif global du projet au sein des communautés bénéficiaires est de veiller à l’accroissement de la production, la commercialisation et la consommation de produits sains et nutritifs’’.
’’Les cibles prioritaires, a-t-elle souligné, sont les enfants âgés de moins de cinq ans et les femmes en âge de reproduction’’.
 Mme Sall a expliqué que le choix de cette cible par les objectifs du projet qui vise à lutter contre la malnutrition, l’insécurité alimentaire, la pauvreté. Il vise aussi l’amélioration de la résilience en matière de nutrition.
’’A cet effet, Mme Sall a souligné que le projet se doit de toucher dans les cinq prochaines années par des actions préventives contre ces fléaux 150.000 ménages soit 1.500000 personnes dans ces zones d’intervention retenues’’.
 ’’En cinq années d’exécution le projet Kawolor compte atteindre concrètement  : l’accroissement de 7% à 35% du nombre d’enfants recevant une ration alimentaire minimale acceptable dans ces communes retenues’’, lit-on par ailleurs sur un document de presse.
Le projet vise à accroître de 58% à 67% le nombre de femmes en âge de reproduction touchés dans la zone d’influence.

AB/OID

Tags: 
Source: 
APS

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags