Lycee ibrahima diouf de kaolack: Les élèves dans la rue après l’affaire des présumés homosexuels

Les élèves du lycée Ibrahima Diouf de Kaolack ont choisi de bouder ce mardi, les classes pour organiser une marche, suite à l’arrestation de 11 personnes supposées homosexuelles dans cet établissement. Le Lycée Ibrahima Diouf de Kaolack aurait abrité en fin décembre un mariage entre des personnes de même sexe. Cette affaire dite celle des 11 présumés homosexuels a fait le tour du monde par le biais les médias.

Dans la commune de Kaolack, les apprenants qui fréquentent cette école font actuellement l’objet de multiples critiques venant d’une partie de la population qui les considère désormais comme des «Pédés».Très remontés par ce’ qui s’est passé dans leur établissement, les élèves du Lycée Ibrahima Diouf de Kaolack ont choisi de descendre dans la rue ce mardi, pour déclarer qu’ils ne sont pas du tout mêlés à cette affaire dite de «mariage homosexuel». Mais, depuis l’arrestation de ces personnes dans leur lycée, ils ne peuvent plus se promener dans la rue de peur de subir les attaques des habitants surtout des potaches qui sont dans les autres établissements. Selon Koly Ndour, porte-parole des élèves «nous sommes en train de payer les pots cassés dans une affaire que nous ne maitrisent guerre. Et les autorités de la localité ne font rien en vue d’éclairer la lanterne de l’opinion. Nous sommes laissés à nous-mêmes, sans le soutien de qui que ce soit». Pour les élèves, ce lycée risque d’être banni à jamais si aucune initiative n’est prise dans le sens de sensibiliser les kaolackois qui ignorent encore que leur école a tout simplement été un lieu choisi par des personnes connues de tous, pour s’adonner à une pratique jugée de contre nature. Koly Ndour et ses camarades diront que «l’autorité judiciaire ne devrait pas libérer les 11 personnes arrêtées par la police dans leur lycée. Le procureur devrait aller jusqu’au bout dans cette affaire parce qu’il y va de la crédibilité de cet établissement. Maintenant, aucun parent ne va laisser son fils ou sa fille venir étudier dans cette école, mais personne ne va l’accepter. L’école est foutue». Pour rappel la marche des élèves du lycée Ibrahima Diouf de Kaolack devait être précédée d’une conférence contre l’homosexualité, organisée par les Imams de Kaolack. Mais elle a été finalement interdite par le préfet du département de Kaolack.

Moussa FALL (Correspondant)

Source: 
zoominfos.net

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags