MENSUALISATION DE LA PENSION DE RETRAITE KAOLACK ET KAFFRINE REPONDENT FAVORABLEMENT

Les associations de retraités et personnes du troisième âge des régions de Kaolack et Kaffrine qui accueillaient hier, Vendredi, la direction nationale de l’institut de prévoyance de la retraite au Sénégal (Ipres), adhèrent à l’idée de  mensualisation de leurs indemnités de retraite.

Rawane Diagne et Gaby Dieng, leurs présidents respectifs ont exprimé publiquement leur adhésion à ce nouveau à cette formule de paiement des pensions. Sauf que pour eux, la direction nationale de l’Ipres, tout comme le gouvernement sénégalais doit penser à augmenter la mise pour mieux assurer la prise en charge de ces personnes vulnérables. Ce que le directeur général de l’Ipres Mamadou Sy Mengue et le président du conseil d’administration dudit institut, Mamadou Racine Sy ont accepté de supporter suivant les dispositions prises par le gouvernement du président Macky Sall dans le cadre des nouvelles réformes.

C’est en effet le cas avec le nouveau système de paiement, où le concerné bénéficie sans doute d’une réversion à 100 %. Sa veuve peut bénéficier des 50 % du montant qu’il devait percevoir. Aussi s’il a laissé derrière lui des héritiers, ses enfants bénéficient du même privilège auprès de l’institut. Aussi d’une durée de paiement de 60 ans même ayant procédé à deux (2) ans de cotisation durant les périodes d’activité.

La rencontre a été aussi une occasion pour les retraités de Kaolack et Kaffrine de parler de leurs prises en charge médicale autrement dit les réformes liées à la nouvelle gestion du plan Sésame. Une question abordée également par le directeur général de l’Ipres. Et pour laquelle, il fait savoir que pour l’année 2016, une enveloppe de 3 Milliards de Frs a été dégagée pour la couverture maladie des personnes du 3e âge.

Mamadou Sy Mbengue a toutefois porté à l’attention de ses auditeurs que les personnes qui ne bénéficient pas encore de la couverture maladie, ont aussi la chance d’être appuyées auprès des pharmacies et autres structures de santé où la direction nationale de l’Ipres a déjà souscrit en déposant partout au sein de ces entités une caution pour la prise en charge en médicaments.

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye Fall
Source: 
Sud Quotidien

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags