Moustapha Lô Diatta veut une sensibilisation autour des CASE

Le Secrétaire d’Etat à l’Accompagnement et à la mutualisation des organisations paysannes,Moustapha Lô Diatta a insisté sur la sensibilisation autour des Chambres d’agriculture au Sénégal (CASE) afin d’atteindre les objectifs fixés par les pouvoirs publics dans le secteur agricole.

’’(…) je lance un appel à l’endroit de tous les acteurs du monde rural et représentants d’organisations de producteurs à accroître dans leurs bases respectives la sensibilisation des missions des Chambres d’agriculture pour qu’ ensemble, nous puissions atteindre les objectifs assignés’’, a-t-il dit.

Moustapha Lô Diatta s’exprimait lundi lors d’un Comité régional de développement (CRD) de lancement à Kaolack du processus de réflexion et de création des Chambres d’agriculture au Sénégal (CASE).

Organisée dans la salle de conférence de la gouvernance, la réunion a enregistré la présence des autorités administratives de la région, et la participation d’élus locaux et des représentants d’organisations de producteurs.

’’Le but ultime poursuivi par aussi bien l’Etat du Sénégal que les organisations paysannes à travers la création de ces chambres est d’avoir une agriculture maîtrisée, d’avoir des producteurs mieux formés, mieux organisés et jouant pleinement leur rôle auprès de leurs mandataires et de l’Etat dans la définition et la mise en œuvre des politiques agricoles’’, a-t-il encore précisé.

Au sujet de la création des CASE, le président de la République, Macky Sall, ‘’n’a fait que répondre favorablement à (un) besoin exprimé’’, a-t-il ajouté, relevant la ’’démarche inclusive et participative’’ qui est au cœur du processus d’installation des CASE.

La création des Chambres d’agriculture au Sénégal (CASE) vise à permettre au secteur de l’agriculture d’être le moteur de la croissance économique et du plein-emploi pour un Sénégal émergent (PSE), a-t-il souligné.

’’Pour cela, il faut qu’à travers ou autour de ces Chambres que les paysans puissent être mieux formés, mieux informés, plus organisés, plus solidaires et plus autonomes dans le cadre de leurs activités’’, a soutenu M. Diatta.

Dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE), le chef de l’Etat a engagé ‘’un processus irréversible de restructuration et de modernisation’’ de l’agriculture pour en faire le principal levier de développement pays, a-t-il indiqué.
 ’’Dans cette perspective, a-t-il relevé, l’agriculture est appelée à jouer un rôle de moteur de notre croissance économique car il s’agit d’un secteur à fort potentiel où le président de la République compte pour la création d’emplois et de richesses’’, a dit Moustapha Lô Diatta.

Selon lui, les Chambres d’agriculture ont aussi pour objectif de mettre ‘’un terme’’ à la multiplicité des organisations paysannes, estimant que le but est ‘’de mieux représenter les agriculteurs au sens large du terme afin d’assurer leur participation à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques et des actions de développement agricoles en relation avec l’Etat’’.

A cet effet, les Chambres d’agriculture auront des missions consulaire et de représentation d’une part et d’appui au développement d’autre part, a fait savoir le secrétaire d’Etat.

AB/OID

Source: 
APS

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags