MOUVEMENT CITOYEN KAOLACK ҪA KANAM

Kaolack a été pendant longtemps l'une des plus importantes villes du Sénégal. Ville carrefour, elle est le nœud routier le plus important du Sénégal : les routes de Casamance, de Tambacounda et de Thiès transitent par Kaolack. Sa position géographique lui donne aussi une ouverture vers les pays voisins tels que la Gambie, le Mali, la Guinée, la Guinée‐Bissau.
Cette position stratégique est un atout important pour le développement fulgurant de la ville. Cependant, malgré cela, sa situation économique et environnementale n’en est pas pour autant améliorée. La commune est, en effet, aujourd’hui confrontée à deux problèmes majeurs : le manque d’emploi et les difficultés liées à la gestion de l’environnement. Son statut d’antan de bassin arachidier avait permis le rayonnement économique de la commune par la création de maisons de négoce, le développement du port et la création de la SONACOS devenue SUNEOR. La fermeture des usines, du port et de la gare ferroviaire de Kaolack ont plongé la ville dans une pauvreté sans précédente. Le seul travail qui s’offre aux jeunes, c’est d’être conducteur de motos «Jakarta ».
L’assainissement également est l’un des problèmes les plus prégnants de Kaolack. Les eaux de pluie stagnent dans les rues de la ville, favorisant ainsi la prolifération des moustiques, en particulier des anophèles, responsables du paludisme. La gestion des ordures ménagères, des eaux usées et pluviales et l’obstacle naturel que constituent les «tannes» rendent la situation de l’environnement de Kaolack très complexe. Les maigres efforts réalisés par la municipalité ne permettent pas de pallier les difficultés des canalisations qui relèvent de sa responsabilité.
La ville de Kaolack a besoin d’un vaste programme de développement. Kaolack Ҫa Kanam est un mouvement citoyen pour le développement social, économique, éducatif et culturel de la ville. Il n’est affilié à aucun parti politique. Il s'organise autour d'idées et de préoccupations des habitants de Kaolack, veut sortir de la logique partisane et passer un message fort sur la nécessité de transparence et de bonne gouvernance.
Parce qu’il n’y a plus, au sein des partis traditionnels, une offre séduisante, KCK veut redonner la parole à la société civile, contribuer à imposer au cœur du débat les sujets qui conditionnent l’avenir de Kaolack pour que la voix des citoyens soit entendue.
Il a pour but de promouvoir :
– un cadre de vie meilleur : assainissement, canalisation, ramassage de poubelles, voirie et infrastructures sanitaires
– La sensibilisation sur divers thèmes (environnement, santé…)
– la création d’un Fonds d’Appui aux populations locales
– la création d’entreprises
– la redynamisation du port et de l’aérodrome de Kaolack
– L'entrepreneuriat féminin
– la valorisation de l’investissement dans la commune des Kaolackois de la diaspora.
–La création d’un espace de dialogue, à travers une démocratie participative et non représentative.
– La promotion d’une politique d’éducation prioritaire pour corriger l’impact de l’abandon des pouvoirs publics sur la réussite scolaire de nos enfants.
Kaolackois vivant au Sénégal ou dans la diaspora, ce mouvement est le
vôtre. Pour y adhérer, envoyez un message à : klcakanam@gmail.com ou d’appeler au 77 435 45 79
https://www.facebook.com/kaolackcakanam
Le bureau de Kaolack Ҫa Kanam :
Président : Dr Babacar Mbaye DIOP
Secrétaire générale : Rokhaya WADE
Trésorier : Khassim DIALLO
Commission Santé et Environnement : Ndèye Fatou NIANG
Chargée de Projet et Entrepreneuriat : Khadidja DIAWARA
Communication et Relations extérieures : El Hadji Ibrahima NDIAYE
Chargé de l’organisation : Moustapha FAYE
Kaolack le 19 mars 2016

Dr Babacar Mbaye DIOP
Président de Kaolack Ҫa Kanam
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags