NGOTHIE/ RETARD SUR L’ENRÖLEMENT DES ORPHELINS DE BITENTI : ABDOU AZIZ NDIAYE DONNE DES GARANTIES

Les 60 enfants, orphelins de la dernière tragédie de Bitenti qui a coûté la vie à une population de vingt et une (21) femmes toutes habitantes de l’île, seront bientôt rétablis à leurs droits. L’annonce a été faite par le président du conseil de surveillance de l’office nationale des pipis de la nation qui présidait la finale de la 4ème édition du tournoi de l’émergence jouée Samedi dans le village de Ngothie (environs 15 Kms à l’ouest de Kaolack). Pour Abdou Aziz Ndiaye, « le problème majeur qui gravitait autour de ce dossier était qu’aucun de ces enfants ne disposait de pièces d’état civil. Il fallait alors trouver à ces nouveaux admis, les pièces administratives nécessaires pour leur enrôlement dans la famille des pipis de la nation. Nous avons ainsi diligenté une rencontre avec l’ensemble des autorités administratives locales et le maire de Toubacouta afin que le tribunal départemental de Fatick puisse accorder à ces jeunes une audience foraine. Et nous avons estimé que cette heureuse initiative a porté ses fruits, car nous avons pu trouver ces extraits de naissance et espérons que sous peu, ces enfants seront réhabilités ». Se prononçant sur la nature de la bourse prévue, le président du conseil de surveillance de l’office nationale des pipis de la nation a pour autant annoncé que montant sera élevé à 35.000 Frs/mois, contrairement aux années précédentes où chaque pipi de la nation ne percevait que 30.000 Frs. Selon lui cette nette amélioration de la bourse est le résultat des révisions budgétaires ayant abouti par l’augmentation du budget de l’office qui est passé de 500 à 600 Millions de francs annuels.

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags