Pôle territoire du Sine Saloum : Abdoulaye Diouf Sarr loue l’exemplarité du processus

Le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire a magnifié, lundi, l’exemplarité du processus de mise en place du pôle territoire du Sine Saloum. Abdoulaye Diouf Sarr a fait cette déclaration en marge d’un forum sur l’intercommunalité organisé dans le cadre de la deuxième édition de la Foire Internationale de Kaolack (Fika).

Le processus de mise en place du pôle territoire du Sine Saloum avance à grands pas. C’est la conviction du ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Abdoulaye Diouf Sarr, venu présider un forum sur l’intercommunalité initié dans le cadre de la deuxième édition de la Foire Internationale de Kaolack (FIKA). Justifiant ces propos, le maire de Yoff a mis en exergue les acquis engrangés par les acteurs de cette région naturelle. « Votre pôle territoire Sine Saloum joue un rôle pilote dans le processus de mise en place de ces cadres fédérateurs pour la promotion du développement local dans le cadre de la deuxième phase de l’Acte 3. C’est pourquoi, soucieux de voir concrétiser le pôle territoire Sine Saloum, mon département, à travers l’Agence Nationale de l’Aménagement du Territoire (ANAT), va procéder dans les prochains jours au lancement du processus d’élaboration du schéma d’aménagement du pôle », a révélé le ministre. Il a ainsi exhorté les acteurs de la région susnommée à développer des synergies pour matérialiser le projet.

« J’invite les collectivités territoriales et tous les autres acteurs territoriaux à développer des dynamiques fortes d’intercommunalité à même de soutenir une action territoriale cordonnée ayant un rayonnement sur des espaces d’actions toujours plus vastes », a appelé Abdoulaye Diouf Sarr. Présente au forum, l’ancien Premier ministre Aminata Touré s’est réjouie, elle aussi, de l’avance que le projet de pôle territoire du Sine Saloum a prise sur les autres. Elle a préconisé la prise en compte de manière plus accentuée de la dimension citoyenne dans le processus. Pour sa part, le président du comité de pilotage de la FIKA, hôte de la rencontre, a rappelé les interactions entre les collectivités territoriales et le secteur privé local en citant les partenariats entre la chambre de commerce de Kaolack et les communes de la région consacrés par la mise en place d’un centre de ressources et un service de coordination au sein de l’instance consulaire.

Rappelons qu’une convention tripartite entre le ministère de la Gouvernance locale, l’association des départements et l’union des chambres de commerce a été ratifiée. L’objectif est de renforcer les synergies entre les trois parties prenantes pour promouvoir le développement local au Sénégal.          
 

Auteur: 
Elimane FALL
Source: 
Le Soleil

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags