PAPE SARR BITEYE VEUT CHANGER L’IMAGE HIDEUSE DU SINE-SALOUM

Kaolack va mal. La ville de Mbossé Coumba Djiguene est dans un piteux état. Une situation qui n’agrée pas Le  convention du Sine-Saloum pour la Citoyenneté et le Développement (COSACID). Pour relever le défis et donner le Sine-Saloum son lustre d’antan, l’association avec à sa tête Pape Sarr Biteye a initié un atelier de formation de trois jours de cent(100) femmes du Sine-Saloum sur les techniques de transformation des produits locaux. Cette rencontre de partage de connaissances et d’expériences permettra à ses femmes une fois sortie d’être des relais dans leurs communes respectives. Financements en poche, ces femmes pourront transformer le mail, le maïs, le niébé et le gingembre et par la même occasion avoir des économies. Cette rencontre présidée par le préfet de Kaolack Fodé Fall a servi de tribune au représentant de lancer un SOS aux femmes pour le manque de pièces d’état civil  des enfants soit un vieux souvenir. Selon lui, plus de 22 000 enfants recensés dans les écoles n’ont pas d’extraits de naissances. Un message qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd puisque l’association compte faire de cette problématique sa priorité.

Tags: 
Source: 
APS

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags