Plus de 2 milliards FCFA promis aux régions médicales pour éradiquer le paludisme

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a annoncé, samedi à Kaolack, qu’une enveloppe de deux milliards de francs sera mise à la disposition des régions médicales pour la mise en place de plans opérationnels de lutte contre le paludisme.
‘’Il me plait d’annoncer que le ministère, à travers le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) et ses partenaires, permettra de mettre à la disposition des régions médicales plus de deux milliards de francs pour la mise en place de plans opérationnels de lutte’’, a notamment déclaré le ministre.
Il procédait au lancement de la campgane nationale de lutte contre le paludisme pour cet hivernage en cours, jumelée à la signature d’une convention de partenariat avec la Fédération nationale des femmes rurales (FNFR).
Le sénégal où la pandémie a fortement connu une baisse avec une situation de pré-élimination dans les régions Nord, s’est fixé comme objectif l’élimination du paludisme à l’horizon 2020, a rappelé le ministre de la Santé qui dit compter sur un engagement communautaire sans faille.
Il a invité les collectivités locales à s’impliquer davantage dans cette lutte contre le paludisme. Il estime que ‘’ce partenariat constituera le point de départ de la mise en place d’un important plan d’actions dans les régions qui vont davantage recevoir de ressources pour mener ce combat’’.
Il a lancé un appel aux populations pour une utilisation permanente des moustiquaires imprégnées dont un lot de 10000 a été mis à la disposition des régions médicales pour contribuer à la baisse de la morbidité et de la mortalité dues au paludisme.
La présidente de la FNFR, Ndiouck Lindor Mbaye, a remercié le ministre pour cette marque de confiance avec la signature de cette convention, décrétant du coup ‘’la mort du paludime avec l’implication des femmes rurales’’.
‘’Plus jamais ces femmes rurales n’utiliseront les moustiquaires dans leurs champs ou ailleurs et vont en faire un bon usage pour qu’afin le paludisme ne soit plus une réalité chez nous’’, a dit Mme Mbaye.
La région de Kaloack fait partie des cinq régions qui portent encore le fardeau du paludisme en termes de cas de décés et mérite une attention particuliére, selon une note remise à la presse justifiant ainsi le choix de cette ville pour abriter cette cérémonie.
Avec cette convention, la FNFR dispose de plus de 14 millions de francs CFA pour mener le combat de la sensibilisation de ses membres et de leur voisinage à lutter contre le paludisme contre lequel l’apporche communautaIre sera priviligé dorénavent.

AMD/ASG

Tags: 
Source: 
APS

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags