Projet d’appui à la modernisation des centres d’enseignement islamique : Lancement, à Taïba Niassène, des travaux de construction des 64 « daaras » modernes

Le ministre de l’Éducation nationale a assisté, le 13 avril 2017, à la pose de la première pierre du « daara » moderne de Taïba Niassène, dans le département de Nioro. C’était en présence du khalife des niassènes de Kaolack, Cheikh Ahmet Tidiane Niasse, des autorités administratives, locales et éducatives de la région.

La construction des 64 « daaras » modernes (écoles coraniques) entre dans sa phase active au Sénégal. C’est dans cette dynamique que se situe le Projet d’appui à la modernisation des « daaras » (Pamod) financé par la Banque islamique de développement (Bid) à hauteur de plus de 10 milliards de FCfa. La mise en œuvre de ce projet permettra non seulement d’accroître le taux d’accès à l’éducation, mais aussi et surtout de diversifier l’offre éducative. Désormais, tous les apprenants qui ne se reconnaissaient pas dans le système éducatif classique peuvent intégrer ces nouveaux établissements d’enseignement. Lesquels vont dispenser l’enseignement du Coran et de la religion musulmane, ainsi que celui du français et des mathématiques. Taïba Niassène, situé à 24 km de Nioro du Rip, a abrité, le 13 avril 2017, la cérémonie officielle de lancement de la construction des « daaras » modernes. Le « daara » moderne de cette localité dont la première pierre a été posée par le Khalife de Léona Niassène, Cheikh Ahmet Tidiane Niasse, en présence des représentants des autres chefs religieux du Sénégal, est l’un des 64 « daaras » modernes que le projet va construire dans les 7 régions ciblées.

Extension du projet dans la sous-région

La région de Kaolack va bénéficier de 10 « daaras » modernes, dont trois sont situés dans le département de Nioro (Wack Ngouna, Taïba Niassène et Nioro). Celui de Nioro est une structure privée. Selon le coordonnateur national du Pamod, Mamadou Mboji Diouf, le « daara » moderne de Taïba Niassène a mobilisé 5,7 milliards de FCfa et le délai d’exécution ne va pas dépasser 12 mois.

Pour le directeur du bureau régional/Afrique de la Bid, ce projet est le fruit d’une bonne coopération entre le Sénégal et l’institution bancaire. Une coopération qui, d’après Musa Sillah, a duré plus de 40 ans et ne cesse de se consolider et de s’élargir au fil des ans. A l’en croire, depuis 2012, la collaboration a pris une nouvelle dimension

Rien que dans le secteur de l’éducation, la Bid a financé 10 projets pour un montant total de 52 milliards de FCfa. « Le projet d’appui à la modernisation des « daaras » (Pamod) et le Programme d’alphabétisation et d’apprentissage de métiers (Palam) constituent les deux programmes phares du gouvernement du Sénégal financés par la Bid », a rappelé M. Sillah.

Après avoir procédé à la pose de la première pierre du « daara » moderne de Taïba Niassène, le khalife de Léona Niassène de Kaolack, Cheikh Ahmet Tidiane Niasse, par le biais de son frère, a félicité le chef de l’État pour son engagement à accompagner les cités religieuses. Cheikh Mahi Ibrahima Niasse a aussi magnifié les efforts déployés par le gouvernement dans le domaine de l’éducation. Il a ainsi exhorté les jeunes aux études et au travail pour jouer leur partition à la réalisation au Plan Sénégal émergent (Pse). Le ministre de l’Éducation nationale s’est, lui, félicité du partenariat fécond entre le gouvernement du Sénégal et la Bid. Serigne Mbaye Thiam s’est également réjoui du choix porté sur Taïba Niassène pour abriter le lancement de la construction des « daaras » modernes. Selon lui, ce projet pilote vient appuyer les efforts du Sénégal en matière de modernisation des « daaras » et pourrait concerner toute la sous-région en cas de résultats concluants.

Pape Coly NGOME
 

Source: 
APS

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Facebook Comments Box

Kaolack Tags