Reconstruction du marché central de Kaolack : Le projet va coûter 45 milliards de FCfa

La ville de Kaolack, la capitale du bassin arachidier, va renforcer sa vocation de centre d’affaires de la sous-région. Un projet souverain de reconstruction du grand marché central d’un coût global de 45 milliards de FCfa a été validé par le président Macky Sall. C’est le promoteur de l’infrastructure commerciale Guédel Mbodj qui en a fait l’annonce, dimanche dernier.

La ville de Kaolack, principal carrefour des voies de communication en Afrique de l’Ouest, verra cette position stratégique  valorisée dans les années à venir. En effet, outre les projets immobiliers et industriels de l’opérateur économique Ibrahima Ciss dit «Baye», d’autres programmes d’infrastructures sont annoncés. Dans le lot, l’édification d’un grand marché ultramoderne sur le site de l’actuel marché central retient l’attention.

Cet ouvrage sera doté de 6.000 cantines et va générer 2.000 emplois directs, tout en nécessitant un investissement global de 45 milliards de FCfa. Initiateur de ce projet, le promoteur culturel Guédel Mbodj, récemment promu au titre d’ambassadeur itinérant par le président Macky Sall, en a fait l’annonce au cours d’un point de presse dans sa résidence kaolackoise. « Le président Macky Sall m’a fait l’honneur de me recevoir en audience au palais de la République. Un entretien au cours duquel nous lui avons fait part de notre projet «Kaolack Emergent» dont la vitrine est un nouveau marché central doté de 6.000 cantines et qui disposera de toutes les commodités, à l’exemple d’escalators et de systèmes de télésurveillance. Il nous a vivement félicité en nous encourageant pour ce genre d’initiatives qui, selon lui, donne un contenu localisé au Plan Sénégal Emergent », a révélé le promoteur du « Fest  Rire » de Kaolack en marge d’un rassemblement avec les membres de son mouvement citoyen « Kaolack va Changer ». Ce projet phare de son plan de développement de sa ville natale ne va pas rencontrer de difficultés pour son financement. « Il s’agit d’un projet souverain, autrement dit nous ne comptons pas sur des fonds publics, encore moins d’un financement à travers la coopération décentralisée. Des souscriptions seront lancées et les commerçants voulant disposer de cantines vont déposer des cautions qui vont servir en partie à réaliser l’infrastructure », a informé le promoteur. Ce dernier a indiqué qu’en attendant la réception de l’ouvrage, une solution provisoire sera proposée aux occupants de l’actuel marché central sous la forme d’un site de reclassement d’une capacité de 800 cantines qu’ils vont occuper à titre gracieux en attendant la fin des travaux.

Signalons qu’outre la reconstruction de ce site commercial, il est prévu l’édification d’un conservatoire des arts et métiers et un programme de construction de 500 logements sociaux dans la capitale régionale de Kaolack.

 

Auteur: 
Elimane FALL
Source: 
Le Soleil

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags