Sokone/ Lutte contre la maltraitance des animaux de trait La commune accueille le premier centre ouest africain d’hospitalité des équidés

Dans le cheminement du programme de lutte contre le mauvais traitement des animaux de trait, la commune de Sokone a procédé Jeudi dernier à l’ouverture de son centre d’accueil et prestation des équipes (CAPE) « TERAL MALA ». A part celui de la commune Mekhé qui est visiblement moins important en termes d’accueil, le centre de Sokone est le premier du genre en Afrique de l’Ouest. Fruit d’un partenariat tripartite entre l’ONG anglaise « Brooke », l ’Union des regroupements associés du Ndiombatto (Ugan) et la Mairie de Sokone, cet important bijou est la finalité d’une longue croisade entre les porteurs du projet et les propriétaires véreux, habitués à infliger un mauvais traitement à cette catégorie d’animaux proches de l’homme. Il est aussi une innovation de taille qui a été vaillamment  mûrie pour changer certaines vieilles habitudes et autres comportements dont l’homme a toujours fait montre dans le système d’élevage et d’utilisation corporelle de ces équidés qu’il s’est lui-même proposé. Au-delà des mesures prises en termes de prise en charge médicale, et le paquet d’outillage disponible, confectionné plusieurs années avant dans le besoin d’offrir un harnais sans grand danger aux propriétaires de ces animaux, le nouveau centre de Sokone a surtout été réalisé pour veiller sur la santé des centaines d’animaux qui viennent souvent meubler le décor lors des marchés hebdomadaires et qui sont permanemment exposés soit au soleil ou dans un autre endroit sans les conditions requises. Il s’agira en effet à travers ce centre, d’offrir à ces animaux l’opportunité d’être abrités en tout confort, soignés et d’être servis en nourriture, et eau pendant ces heures de repos. Ainsi bâti sur une surface de 5000 m2, cet ouvrage possède une capacité d’accueil de 50 à 75 sujets et se particularise aujourd’hui par la nature de son coût d’investissement qui est relativement évolutif. Et cela, compte tenu des autres aménagements prévus en aval et l’objectif de pouvoir abriter à chaque occasion une population de 200 bêtes.

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags