Taïba Niassène/ Construction d’un nouveau centre de santé : « Alfityanu humanitaire international » s’engage à améliorer la prise en charge sanitaire

Dans le cadre de sa contribution aux Objectifs de Développement durable (ODD) dans les zones rurales du pays et le besoin de réduire à la plus faible échelle la mortalité maternelle et infantile au sein de ces mêmes collectivités, l’organisation humanitaire « Alfityanu humanitaire International » dont le porte-parole de Médina Baye Cheikh Mahi Cissé est principal fondateur a démarré Samedi dernier dans la commune de Taïba Niassène les travaux d’un nouveau centre de santé. La pose de la première pierre de ce chantier si rentable pour des milliers d’âmes résidant dans cet environ a été effectuée à la date déjà indiquée devant une foule immense de participants dont les membres de l’organisation, l’Imam de Médina Baye Cheikh Ahmeth Tidiane Cissé, du 2e Khalif Cheikh Maahi Ibrahima Niasse, de leur frère cadet Baye Mbaye Niasse et divers autres talibés et membres de la famille. D’un coût d’investissement des prés de 2 Milliards de francs dont  860 Millions pour la construction du local et son équipement, ce centre est prêt pour élargir la cartographie sanitaire du département de Nioro et renforcer le dispositif infrastructurel médical. Car, au-delà de la prise en charge médicale qu’il va garantir aux populations de la commune de Taïba Niassène et environnant, ce centre dont l’exécution des travaux pourrait même intervenir plutôt que prévu, a aussi été inventé pour assurer un suivi médical imaginaire aux pèlerins qui se rendent souvent à Taïba Niassène en privé ou pendant les grands moments de pèlerinage annuel.  Pour Cheikh Mahi Cissé « c’est certain qu’on trouve encore des talibés (fidèles) qui préfèrent offrir constamment leurs « Ziarra » (argent en espèces ou nature) à leur marabout. C’est bien, mais l’Islam voudrait aussi que les musulmans apprennent à s’organiser autour de grandes organisations et investir sur des projets d’envergure comme celui qu’on vient assister aujourd’hui. En tout cas dans cette organisation, c’est l’innovation et l’enseignement qu’on voudrait cultiver et offrir à ses membres ». Quant à Cheikh Mahi Niasse « ce centre est prétexte de contribuer au développement du territoire. Nul ne doute que la santé constitue le premier facteur du développement. Assurer la santé à une communauté qui n’en disposait guère est une manière sûre de développer cette communauté. Mais pour cette fois-ci, il s’agit aussi d’appuyer la politique sanitaire du président Macky Sall dans le département de Nioro ». Même si du côté des investisseurs la dotation à ce centre d’un personnel médical suffisant est une des prérogatives privilégiées à l’Etat du Sénégal, il est toutefois constaté que trois bâtiments abriteront ce centre : un bâtiment pour la maternité et le département Urologie. Un second édifice pour la Polyclinique et les unités d’approvisionnement et un troisième qui va abriter le service des internés et le reste des unités d’approvisionnement. Il faut cependant signaler qu’avant la levée de la séance, une collecte de fonds a été spontanément organisée. Au cours des opérations, plusieurs d’entre eux ont libéré leurs contributions financières et quelques millions de francs ont été ramassés quelques minutes durant, pendant la même séance.

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags