Tabaski 2017 : 202 334 moutons sur le marché sénégalais à la date du 16 août

Il n’y a aucune crainte à se faire. Le marché sénégalais sera très bien approvisionné en moutons. Ces assurances ont été données, hier, par le ministre de l’Élevage et des Productions animales à l’issue d’une réunion interministérielle consacrée aux préparatifs de la Tabaski 2017. Pour Aminata Mbengue Ndiaye, 202.334 moutons circulent déjà sur le marché sénégalais.
Le marché sénégalais sera bien approvisionné en moutons, si l’on en croit au ministre de l’Élevage et des Productions animales. A la date du 16 août 2017, le suivi de 121 marchés hebdomadaires et quotidiens ainsi que des importations a permis d’enregistrer 202.334 têtes de moutons dont 128.932 sur les marchés hebdomadaires et 73.402 sur les marchés quotidiens et les points de vente repartis sur le territoire national. En 2016, à la même date, nous en étions à 130.283 têtes de moutons. Une augmentation de plus de 72.051 têtes est donc notée. Aminata Mbengue Ndiaye a donné ces chiffres au sortir d’une réunion technique interministérielle consacrée au suivi de la préparation de la Tabaski 2017, présidée par le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne. Concernant la région de Dakar, il est enregistré un cumul de 52.669 contre 40.771 l’année dernière à la même date soit une augmentation de 11.878 têtes. Selon le ministre de l’Élevage, en général, la grande affluence, c’est 10 jours avant la Tabaski. Et depuis 5 ans, la fête coïncide avec l’hivernage, période pendant laquelle les opérateurs ne se pressent pas pour arriver à Dakar, parce qu’ils évitent les dépenses supplémentaires. « Pour les importations et réexportations de moutons, nous avons dénombré, à la date du 16 août 2017, 134.089 têtes dont 105.213 en provenance du Mali et de la Mauritanie en passant par Kidira, 28.087 en provenance directe de la Mauritanie via Kidira et les portes d’entrée de Saint-Louis, et 789 en provenance du Mali par Kédougou », a laissé entendre Aminata Mbengue Ndiaye. Pour elle, l’effectif importé est pour le moment nettement supérieur à celui de l’année dernière où les importations étaient de 81.518 têtes à la même date, soit une différence de plus de 52.571 moutons. « De même, la situation s’est aussi très bien améliorée à Kahone comparativement à la même période en 2016 où le point de vente n’avait reçu que 8 camions chargés de moutons. Actuellement, 63 camions ont déjà débarqué 9.822 têtes dans la région de Kaolack. Pour ce qui est des sorties vers la Gambie ou encore la Guinée-Bissau, les postes frontalières ont enregistré un total de 11.636 moutons contre 5.000 têtes en 2016 », s’est félicité le ministre de l’Élevage.
Des moutons accessibles à toutes les bourses
Pour ce qui est du transport, Aminata Mbengue Ndiaye a renseigné qu’en rapport avec son collègue en charge du secteur, une réunion été tenue avec les transporteurs au cours de laquelle, il a été proposé des prix dénommés « prix-conseillés ». C’est-à-dire que d’ici à la Tabaski, à chaque période, il y a des prix qui sont conseillés aux transporteurs, aux chauffeurs, aux syndicalistes, et que tout le monde doit respecter. Tout cela, a souligné le ministre, pour que le prix du transport ne soit pas renchéri durant cette période. « Nous avons, toutefois, remarqué que pendant la dernière semaine, quand il y a rush dans les gares routières, la donne change. Mais nous espérons qu’avec la réunion que nous avons eue, chacun respectera les engagements qu’il a pris », a-t-elle espéré. Le ministre a également fait part de sa tournée en République islamique de Mauritanie mais aussi au Mali pour s’entendre avec ses collègues de l’Élevage de ces deux pays sur les mesures prises par le gouvernement du Sénégal pour faciliter l’importation de moutons. « Cela a été très bien accueilli dans ces deux pays, et nous sommes sûrs qu’avec les engagements des éleveurs et des autorités, nous allons avoir un bon approvisionnement en moutons. Nous allons tout faire pour que les moutons continuent d’arriver et que chaque sénégalais puisse avoir un mouton à la hauteur de sa bourse », a rassuré Aminata Mbengue Ndiaye.
 
Tags: 
Auteur: 
Ndiol Maka SECK
Source: 
Le Soleil

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags