Un projet belge veut créer 6000 emplois agricoles dans le bassin arachidier (responsable)

Le Projet d’appui à la réduction de l’émigration rurale dans le Bassin arachidier (PARERBA) envisage de créer environ 6 000 emplois dans les secteurs de l’agriculture et de l’agro-industrie rurale pour accroître la production, a dit, mardi à Kaolack, son coordonnateur Alessio Salvadori.
 
"Le PARERBA envisage de créer cinq mille nouveaux emplois dans le domaine de l’agriculture de base et mille autres dans le domaine de l’agro-industrie rurale dans le bassin arachidier, soit un total de six mille emplois au profit des producteurs qui vont être organisés et renforcés", a-t-il indiqué.
 
Il s’agit de développer des filières agricoles "importantes" afin de contribuer à "freiner" l’émigration rurale en accroissant les opportunités économiques pour les ménages ruraux, a soutenu M. Salvadori.
 
Le coordonnateur du PARERBA s’exprimait à l’ouverture d’un atelier de renforcement des capacités des membres du Réseau des journalistes associés aux questions agricoles (REJAQUES), sur les activités de son projet.
 
L’objectif de cette rencontre qui se poursuit jusqu’à jeudi, est de permettre aux participants d’avoir les outils nécessaires à la diffusion et à la vulgarisation des activités prévues dans le cadre de ce projet exécuté par l’Agence belge de développement (ENABEL).
 
Alessio Salvadori a fait noter que son institution entend mettre sur pied une cinquantaine de Petites et moyennes entreprises (PME) employant chacune une vingtaine de jeunes, soit mille jeunes qui seront sélectionnés, renforcés et financés à travers des accélérateurs d’entreprises et un fond de financement Sénégalo-belge.
 
"Spécifiquement, notre objectif, c’est de consolider et de créer des emplois durables dans les chaînes de valeur agroalimentaires dans le bassin arachidier, avec une attention particulière pour les jeunes et les femmes, tout en contribuant à la sécurité alimentaire", a notamment expliqué M. Salvadori.
 
"Nous voulons que toutes les stratégies mises en place dans le cadre de ce projet soit bien comprises par les journalistes et autres professionnels des médias pour une diffusion correcte auprès des autorités nationales et locales, mais aussi auprès des populations", a indiqué Alessio Salvadori.
 Des visites de sites pilotes à Keur Andallah, Fass Thiékène et Toubacouta sont prévues mercredi pour permettre aux journalistes de constater de visu les réalisations et de rencontrer les bénéficiaires.

ADE/PON/OID/ASB

Source: 
APS

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags