Une organisation de producteurs annonce 13 mille tonnes de mil

Le Cadre national interprofessionnel de la filière mil-sorgho (CNIFMS) annonce une production estimée à plus de 13 mille tonnes de mil et 110 tonnes de sorgho, pour le compte de la campagne agricole 2016.

"La production de cette année est estimée à plus 13 mille tonnes de mil, 524 tonnes de maïs et 110 tonnes de sorgho", a indiqué le président du Cadre national interprofessionnel de la filière mil-sorgho, Ibra Kane.

La totalité de cette production est destinée à la commercialisation, a-t-il précisé lors d’une rencontre tenue à Kaolack (centre) par les acteurs de la filière, dans le but de faire le bilan des activités réalisées en 2016, de planifier celles arrêtées pour 2017 et faire.

Le Cadre national interprofessionnel de la filière mil-sorgho (CNIFMS) va par ailleurs procéder, à cette occasion, au nouvellement de ses instances.

Parlant des activités déroulées par le CNIFMS, il a dit que sa structure a acquis en 2016, auprès des producteurs de phosphates de Matam (nord), 372 tonnes distribuées aux producteurs des régions-cibles de Fatick, Kaffrine, Kaolack et Diourbel.

Le CNIFMS a de même eu à organiser "une formation sur les bonnes pratiques en cultures de mil, de sorgho et de maïs à Kaolack, dans le cadre d’un atelier qui a réuni 30 conseillers en exploitation familiale", au profit de plusieurs de ses organisations membres, a renseigné M. Kane.

Pour l’année 2017, l’objectif du projet "est d’élargir la zone d’intervention du CNIFMS au niveau des régions de Louga, Tambacounda et Kolda", a-t-il annoncé.

AB/BK

Source: 
APS

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags