Vol aggravé : Demba Ndoulo Ka relaxé au bénéfice du doute

Demba Ndoulo Ka, connu des services judiciaires, a été acquitté par la Chambre criminelle de la Cour d’Appel de Kaolack. Comme lors de ses deux dernières comparutions, il a réussi à se tirer d’affaire au bénéfice du doute.

L’accusé Demba Ndoulo Ka, attrait à la barre de la Chambre criminelle de la Cour d’Appel de Kaolack, a de la veine. Déjà jugé pour vol en réunion commis la nuit et pour association de malfaiteurs, il a échappé à dame justice. En tout cas, son cas mérite réflexion.

Hier encore, en dépit d’un dossier d’accusation a priori béton, il s’en est sorti blanc comme neige, au grand dam de la partie civile qui a perdu dans l’affaire 25 bœufs.

Tout est parti de la disparition, en 2013, de 25 bœufs appartenant au nommé Cheikh Ka .Très vite, ce dernier qui a vu l’œuvre de toute sa vie partir en vrille, s’active avec l’aide de certains de ses voisins pour retrouver son bétail. Alors qu’il commençait de perdre espoir après plusieurs jours de vaines recherches, c’est l’éclaircie. A la faveur d’une information sur l’arrestation d’un boucher trouvé en possession de sacs remplis de quartiers de viande en partance pour Dakar, il a retrouvé le sourire. Poursuivant sa propre enquête, il est confronté au sieur Malick Ba, le charretier commis pour transporter la viande

Ce dernier, sans sourciller, avoue avoir transporté 25 sacs de viande de la maison de l’accusé au bus qui devait l’acheminer à Dakar.

Des informations pertinentes aux yeux de la partie civile pour incriminer Demba Ndoulo Ka qui venait à peine d’être acquitté pour des chefs de vol en réunion commis la nuit et association de malfaiteurs. Une plainte en bonne et due forme lui est servie. Entendu, Demba Ndoulo Ka reconnaît avoir vendu trois bœufs au boucher Ibrahima Mbaye contre la somme de 273 000 FCfa. Toutefois, il nie les avoir soustraits à Cheikh Ka, dénonçant au passage un complot pour le nuire.

A la barre, s’arc-boutant à cette thèse de la machination à son endroit, il a réitéré sa déclaration lors de l’enquête préliminaire. Fait nouveau avec l’aide de ses deux conseils Mes El Hadj Malick Diouf et Abdourahmane Sow, il a fait appeler le témoin Aliou Ka. Ce dernier soutient que le charretier Malick Ba avait reçu la rondelette somme de 400 000 FCfa aux fins de salir l’accusé. Un coup de canif dans le dossier de l’accusation qui s’en trouve ainsi entaillé. Devant cet éclairage nouveau, le ministère public n’a pas été dur dans son réquisitoire. En effet, l’avocat général Mor Ndiaye a demande l’acquittement de l’accusé au bénéfice du doute.

Après délibération, la cour a acquitté, encore une fois, Demba Ndoulo Ka des charges de vol en réunion commis la nuit avec usage de véhicule et d’association de malfaiteurs.

Elimane FALL

Tags: 
Source: 
Le Soleil

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags