Justice et faits divers

Braquage d’une mutuelle de crédit à Kaolack : Deux des malfaiteurs appréhendés, le troisième en fuite

Deux jours après le braquage spectaculaire d’une mutuelle de crédit à Kaolack, deux des malfaiteurs identifiés comme des militaires en poste au camp Semou Djimith de ladite ville ont été mis aux arrêts tandis que leur complice est toujours en fuite avec le butin évalué à près de 10 millions de FCfa.

Criminalité faunique entre le Sénégal et la Gambie : trois trafiquants sous mandat de dépôt

Qui va arrêter les ennemis de la faune? Question à mille balles, parce qu’en dépit de la batterie de mesures annoncées par le régime en place, les trafiquants d’espèces fauniques ne désarment pas.

Ablaye Sène risque 6 mois de prison ferme : Il avait détourné un camion de fuel destiné à la Senelec de Kahone

Le chauffeur de la société Djioumo Gazal et fils, Ablaye Sène, le Chinois Li Fenywet et son interprète Mourtalla Guèye risquent 6 mois d’emprisonnement ferme et une amende de 200 mille francs Cfa chacun. Ils sont poursuivis respectivement pour abus de confiance et recel. Le chauffeur a vendu 35 mille litres de fuel destinés à la Senelec de Kahone au ressortissant chinois. Le délibéré de l’affaire, appelée hier à la barre du Tribunal des flagrants délits de Dakar, est fixé au 14 avril.

SIDIKI KABA, MINISTRE DELA JUSTICE, SUR L’AFFAIRE DES HOMOSEXUELS A KAOLACK

«Ce sont des citoyens qui ont bénéficié de liberté provisoire»
En marge de l’inauguration du quartier des mineurs de la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Thiès, le garde des Sceaux et ministre de la Justice s’est prononcé sur l’affaire des supposés homosexuels de Kaolack. Selon Me Sidiki Kaba, les mis en cause sont des citoyens qui ont bénéficié de liberté provisoire, en attendant d’être jugés. Et ce droit, dit-il, est garanti à tous les citoyens.

Sénégal : Affaire des homosexuels de Kaolack, l'Ong Jamra dévoile les noms des mariés

L’Ong Jarma ne décolère pas quant au sort réservé aux 11 homosexuels arrêté à Kaolack en plein Mawlid puis relaxés deux jours après par le procureur de la république comme rapporté sur KOACI.COM. Jamra Rechercher Jamra très inquiète de la montée en puissance des groupuscules gays a fini par rendre public les noms des deux prétendants au mariage.

Pour l’Ong Jamra, la décision du procureur de libérer les homosexuels de Kaolack est surprenante. L’organisation confirme qu’il n’y a aucun doute que ces hommes sont des homosexuels.

Mariage homosexuel de Kaolack : L’Ong Jamra dévoile l'identité du marié et de "la mariée"

Pour l’Ong Jamra, la décision du procureur de libérer les homosexuels de Kaolack est surprenante. L’organisation confirme qu’il n’y a aucun doute que ces hommes sont des homosexuels. « Les 11 personnes arrêtées la nuit de la naissance du prophète Mouhamed à Kaolack en train de célébrer un mariage gay sont des homosexuels et nous avons des preuves ». L’assurance est faite par l’imam Massamba Diop fraichement revenu d’un entretien avec le Khalife général des Mourides Serigne Sidi Mokhtar Mbacké.

Kaolack: Libération des 11 présumés Homosexuels

Les 11 présumés homosexuels, arrêtés le 25 décembre dernier dans le Lycée Ibrahima Diouf de Casenac à Kaolack, viennent d’être libérés par le procureur de la République de Kaolack.

Mort suspecte à Kaolack : la brigade d’hygiène lave à grande eaux les environs de Médina Baye

Mystère et boule de gomme entoure la mort d’El Hadji Thiam, âgé de 45 ans. Retrouvé mort dans sa chambre au quartier Médina Baye de Kaolack. Sa dépouille était dans un état de décomposition très  avancée quelques heures après la victime a été enterrée.

Décès de 3 enfants suite à un incendie à Kaolack Le REJAPE demande aux autorités de situer les responsabilités et de renforcer la protection des enfants

Le préfet de la ville de Kaolack  a annoncé après l’incendie survenu dans cette ville et qui a causé la mort de trois enfants qu’une enquête sera ouverte. Le réseau des journalistes et  animateurs  pour la protection de l’enfance exige dans un communiqué qu’elle soit menée à terme pour situer les responsabilités et sanctionner les coupables.

Un ressortissant malien condamné à 10 ans de travaux forcés pour trafic de chanvre indien

La Cour d'assises de Kaolack (centre) a condamné lundi à 10 ans de travaux forcés un manœuvre malien, pour trafic intérieur de chanvre indien. Fily Cissokho, âgé de 20 ans, a été également condamné à payer une amende estimée à 1,8 millions francs CFA.

Il avait été arrêté le 16 mars 2011 par les gendarmes de Bakel à bord d'un véhicule "7 places", en possession de 15 kg de chanvre indien.

Accusée d'infanticide, Mariama Diop acquittée au bénéfice du doute

La Cour d’assises de Kaolack (centre) a acquitté, mardi, Mariama Diop au bénéfice du doute pour une présumée affaire d'infanticide sur son bébé de sexe féminin au village de Mabo (Kaffrine) en 1999, a constaté l’APS.
Mariée et mère de 5 enfants, Mariama Diop née en 1979, accusée d’infanticide après la constatation médicale de mort par strangulation ayant entraîné une fracture du rachis cervical, sort libre de toute poursuite pénale de son face à face avec les jurés.

Pages

Kaolack Tags

S'abonner à RSS - Justice et faits divers