Agricultue et Elevage

Kaffrine/ Réalisation de 25 fermes agricoles dans la région. Prétexte pour développer l’horticulture et accroître les revenus au sein des familles

Par le biais de son Agence nationale d’insertion et de Développement Agricole (Anida), le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural en partenariat avec le projet d’appui à la Sécurité Alimentaire dans les régions de Louga, Matam et Kaffrine (Pasa-Lou-Ma-Kaf) a procédé Jeudi dernier à la réception symbolique d’une chaine de 25 fermes agricoles dans la région de Kaffrine.

Inquiétude des paysans du département de Foundiougne pour ce début d'hivernage

C’est une inquiétude Totale qui a fini d’envahir certains paysans du département de Foundiougne.  La raison, la rareté des pluies dont les conséquences se font déjà sentir. Les cultures ne poussent pas et les paysans cherchent des solutions (voix).

Kaolack/ Soudure et accessibilité des populations aux vivres. De nouvelles stratégies pour faciliter l’écoulement des produits aux transformateurs

Dans un souci de lutter contre l’endettement, la soudure et l’insuffisance alimentaire et favoriser surtout le « Consommons local » dans les villages de Ourour et Thiomby,  l’administration locale en partenariat avec les collectivités locales et l’association sénégalaise pour un Développement Equitable et Solidaire (Asdes) ont démarré la semaine dernière un nouveau programme d’adaptation pour faciliter aux producteurs et transformateurs l’écoulement de leurs produits sur le plan local.

KAOLACK/ FIN DU PROJET AMERICAIN DES SERVICES DES ENTREPRISES DU MIL (PSEM). LES PRODUCTEURS PRÊTS POUR LA RELEVE

Les producteurs bénéficiaires du projet américain des services des entreprises du mil (Psem), aujourd’hui en activité dans les régions de Kaffrine, Kaolack et Fatick se disent prêts à accompagner la stratégie de pérennisation de la chaîne de valeur mil dans le centre du pays.

Kaolack/ revalorisation de la chaîne de valeur mil. L’Amérique insiste de plus en plus sur cette dynamique d’action

La coopération américaine à travers son projet des services des entreprises du mil (Psem) qui est aujourd’hui financé par la ligue des coopératives dudit continent (CLUSA) dans le cadre de son programme de développement agricole (USDA/ NCBA) attribué au Sénégal, trouve que le Mil est peu consommé.

Kaolack/ Revalorisation de la chaîne de valeur mil. L’Amérique insiste de plus en plus sur cette dynamique d’action

La coopération américaine à travers son projet des services des entreprises du mil (Psem) qui est aujourd’hui financé par la ligue des coopératives dudit continent (CLUSA) dans le cadre de son programme de développement agricole (USDA/ NCBA) attribué au Sénégal, trouve que le Mil est peu consommé.

Kaolack/ agriculture et contrôle du vécu paysan. Une mission d’inspection du CNCR à l’assaut des producteurs

Dans le cadre d’une tournée nationale destinée aux fédérations régionales membres de sa plateforme, le conseil national de concertation des ruraux a ouvert hier Jeudi 22 Août à Kaolack une assemblée générale de partage avec les producteurs du centre.

Kaolack/ Indécence des salaires, indemnités dérisoires et insuffisance des moyens de travail. Le SYNTTAS prêt pour affronter le pouvoir

Appréciant que deux ans après la présentation de leur plateforme revendicative à la tutelle aucune solution n’est trouvée à sa cause, le syndicat national des techniciens et travailleurs de l’Agriculture au Sénégal (Synttas) décide de reprendre la hache de guerre

Kaolack/ Développement de l’aviculture traditionnelle. Le CNCR et ses partenaires en ordre de booster la production

En partenariat avec le Ministère de l’Elevage et des productions animales, l’interprofessionnelle des aviculteurs du Sénégal, les bénéficiaires de l’ex projet d’appui aux filières agricoles (Pafa), le conseil national concertation des ruraux (Cncr) a poursuivi Jeudi dernier à Kaolack une journée de réflexions et propositions pour le développement de l’aviculture traditionnelle. Son objectif est de faire adopter une feuille de route et réunir tous les moyens nécessaires pour passer au triple la production annuelle de poules et coqs traditionnels.

Kaolack/ Ouverture des producteurs semenciers sur le marché international. L’UNIS réclame un reliquat de 3 milliards

En marge d’une assemblée générale ordinaire de révision et réactualisation de son règlement intérieur, ses textes et autres statuts, tenue hier Jeudi 8 Novembre dernier à Kaolack, l’Union nationale interprofessionnelle des Semences (Unis) réclame à l’Etat un reliquat de plus de 3 Milliards de francs restant du paiement de la somme due aux opérateurs au courant de la campagne 2026/2017.

Pages

Kaolack Tags