Échec du dragage du Port de Kaolack : le silence des personnalités politiques irrite " Underground à l'Honneur " !

Le mouvement " Underground à l'Honneur" a fait face à la presse ce mercredi pour fustiger le départ du matériel de dragage du port de Kaolack. Pour eux, il est tant que les élus politiques de la région tapent du poing sur la table pour faire respecter au président Macky Sall sa promesse tenue le 20 janvier 2019, à la veille des élections présidentielles.

" Depuis le mardi 23 juin, il n'y a plus aucun navire au port de Kaolack, les 5 appareils dont une drague dénommée "Le Saloum", 2 remorqueurs (le Mbossé et le Laga Ndong ), deux barges (le Niombato et le Bettenty ) qui devaient servir à enlever le sable des fleuves pour faciliter la navigation, sont partis alors que les travaux n'ont jamais démarré " a fustigé Abdou Ba alias " Commando Baye", chargé de communication du mouvement " Underground à l'Honneur".

Pour Abdou Ba, les autorités politiques et religieuses de la région doivent sortir de leur mutisme pour exiger des clarifications au président de la république. " Nous n'entendons pas le maire Mariama Sarr ni le Président de l'assemblée nationale Moustapha Niass qui sont pourtant des alliés du pouvoir qui habitent au Saloum. Il est tant que nos dignitaires religieux lui disent que nos populations ne sont pas un bétail électoral qu'on utilise à sa guise et qu'on jette en fin de compte comme des malpropres."

Qualifiée de ville carrefour de l'Union Économique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), Kaolack qui était le deuxième centre socio-économique du Sénégal, espérait renouer avec son lustre d'antan après le dragage du Port. Un rêve qui risque de tourner au cauchemar.

Auteur: 
Babacar Touré

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags