Bilan de l’état d’urgence à Kaolack : 1219 interpellations pour 37 déferrements selon la police

A Kaolack, l’état d’urgence n’a pas été de tout repos pour les policiers et autres membres des forces de défense et de sécurité. Les chiffres le prouvent d’ailleurs. En effet ils ont été plus de 1200 Kaolackois à s’être fait interpeller.

Le Service régional de Sécurité publique de Kaolack, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire et du couvre-feu, a fait le bilan de ses opérations.

Ainsi, 1.219 individus ont été interpellés pour non port de masque, non-respect de l’heure de fermeture des marchés, acte de vandalisme, manifestation non autorisée et non-respect du couvre-feu.

Parmi eux, 13 ont été déférés au parquet pour non-respect du couvre-feu, 22 individus pour non-respect de l’interdiction du transport interurbain et mise en danger de la vie d’autrui et 02 déférés au parquet pour transport irrégulier et non-respect de la réglementation sur le transport public.

La police (commissariat central et commissariat d’arrondissement de Ndorong), a aussi mis la main sur quelques engins. En effet, 147 véhicules ont été mis en fourrière pour transport irrégulier, non-respect de l’interdiction du transport interurbain, non-respect du couvre-feu et surnombre de passagers, 702 motos Jakarta, 17 tricycles et 32 charrettes immobilisées pour non-respect des directives ministérielles sur le nombre de passagers et non port de masque par les passagers.

Le bilan fait également état de 04 salles de jeux fermées et saisie de matériel pour non-respect des directives ministérielles sur les lieux recevant du public, 03 salles de sport fermées pour non-respect des directives ministérielles sur les lieux recevant du public, 2.769 pièces saisies pour diverses infractions et enfin 7.059.000 francs CFA d’amendes forfaitaires collectées.

Tags: 
Auteur: 
Babacar Touré

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags