Kaolack/ Impacts de la covid 19 sur la prochaine campagne agricole. Le chef de l’Etat annonce 60 milliards pour soutenir les producteurs

Le président de la République a procédé hier Lundi 21 Septembre, dernier jour de sa tournée agricole dans les régions centre, à la remise des machines et appareils de transformation agricole post récolte issue du programme d’urgence pour le développement communautaire (Pudc). Une occasion pour le chef de l’Etat d’annoncer la libération d’une enveloppe de 60 Milliards de Frs pour soutenir les producteurs et la prochaine campagne de commercialisation agricole. Contrairement à l’année précédente où le gouvernement avait limité cet apport à 40 Milliards de frs. Selon le président de la République, cette enveloppe est surtout destinée au financement des programmes de mise en place des semences et intrants, mais également du matériel agricole en faveur des nombreux producteurs sénégalais. Puis que pour le président Macky Sall, le Sénégal est aujourd’hui frappé par la présence du coronavirus, mais aussi d’une forte pluviométrie qui a été à l’origine des nombreuses inondations constatées sur le territoire national et d’autres pertes en matière d’agriculture, il faut alors augmenter la mise. « Si on observe bien ce qui s’est passé dans ce présent hivernage, on trouve que certes il y a eu des désastres, mais aussi d’importants acquis qu’on peut facilement repérer sur le terrain, avec les nombreux hectares de terre entièrement emblavés ». Ainsi revenant amplement sur le programme d’urgence de développement communautaire (Pudc), son prétexte et autres objectifs qu’il génère, le président de République a porté à l’attention qu’il a été savamment planifié lors de sa campagne à la présidentielle de 2012. A l’époque nous apprend le président Sall « partout où l’on mettait les pieds, les populations notamment les femmes ne cessaient nous faire des doléances en eau potable, routes, électricité, mais également en matériel pour alléger la souffrance des femmes en termes de travail domestique. C’est après notre accession au pouvoir que nous nous sommes dits que nous n’allons plus accepter que nos braves dames usent de leur force physique pour nourrir leurs familles et leurs enfants » nous apprend le président Macky Sall avant de déduire : « C’est grâce à cette réflexion là que nous avons initié le Pudc. Pour que d’ici 2024/2025 l’eau potable puisse jaillir dans toutes les villes et les villages du pays et que l’accès universel à l’électricité devienne une réalité absolue du l’ensemble du territoire sénégalais. La Senelec, le Pudc et certaines autres entités de la république y travaillent inlassablement. A cela s’ajoute le programme national de désenclavement des localités rurales du pays pour que la production dans toutes ses singularités puisse sortir des périmètres champêtres et infester les différents marchés du pays. L’Emergence d’un pays doit nécessairement passer par ce canal, mais également par la voie de l’équité pour que chaque collectivité du pays là où elle se trouve, puisse bénéficier des mêmes privilèges que toutes les autres. Nous y sommes et nous souhaiteront poursuivre notre vision à travers l’interconnexion que nous comptons établir entre le ministère des infrastructures et le Pudc dans le but de renforcer les réseaux complémentaires de pistes de production et des routes bitumées pour permettre aux citoyens du pays de circuler librement et en tout confort » a indiqué le président de la République.

Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags