Kaolack/ Incendie au marché central. Plusieurs dizaines de souks calcinés et d’importants dégâts matériels

Un incendie d’une forte intensité s’est déclaré au marché central de Kaolack dans la nuit du Samedi 15 au Dimanche 16 Août dernier. C’est aux environs de 23 h que le feu s’est déclaré. Il a aussitôt pris départ sur la partie de spéculation de la friperie du marché communément appelée « Mbarou Feugue Jay ». Mais à une vitesse extrême et a atteint tous les souks qui se trouvaient sur les parages en moins de quelques minutes. Avant l’arrivée des premiers secours, cette partie du marché était presque réduit en cendres et dans tous les quartiers de Kaolack qui gravitaient autour du marché, on pouvait apercevoir de loin cette couleur rougeâtre enveloppée de fumée qui s’élevait du lieu du sinistre et perçait le ciel. Ainsi soutenus par certaines compagnies et brigades de la région, la 31ème compagnie des Sapeurs-pompiers de Kaolack ont réussi à maîtriser le feu quelques heures plutard sous un tas de débris. Hier, tôt le matin, les nombreux commerçants, spéculateurs et autres petits vendeurs se sont précipités sur les lieux pour s’apercevoir de l’état de leurs marchandises et les dégâts que le feu leur a infligé. Mais pour des raisons sécuritaires, se sont vus refuser l’accès par un escadron de policiers qui ceinturait tout le marché. Et durant toute la journée, ces personnes se sont longuement disputées avec les services d’ordre pour entrer sur le périmètre du marché et voir de près ce qui a été détruit dans leurs souks. Ceux qui avaient la chance d’y accéder, ressortaient avec quelques marchandises sauvées, et à bord de charrettes, vélos-taxis ou tout autre moyen de déplacement, transportaient ces marchandises vers leurs domiciles, le temps de compter ce qu’elles avaient perdu dans l’incendie. Pour l’instant ni l’origine des flammes, ni les estimations des pertes ne sont encore révélées. Même si dans les premières statistiques, un nombre total de 83 cantines ont été déclarés proie des flammes, les enquêtes se poursuivent encore à tous les niveaux au sein des services compétents.

 

Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags