Kaolack/ Pour avoir refusé de se soumettre aux mesures de l’Etat et dirigé de force la prière du vendredi, l’imam de Léona Niassène interpellé puis relâché

Le second Imam de la mosquée de Léona Niassène a été interpellé hier par le commissariat centre de Kaolack. Les raisons de cette arrestation sont en effet liées au refus catégorique de Mouhamed Niasse fils aîné du défunt Khalif El Hadji Ibrahima Niasse de se soumettre aux mesures de l’Etat et prendre lui-même ses propres responsabilités de diriger la prière du Vendredi. Après quelques heures passées au commissariat central de Kaolack, le marabout a ensuite été libéré. Après avoir été relaxé, il a été accompagné par un cortège d’une longue file de voitures et une foule immense de fidèles qui l’ont amené jusqu’à chez lui au quartier Léona. Il faut surtout ajouter que depuis quelques jours maintenant, l’Imam adjoint de Léona Niassène semble se rebeller contre le confinement. Il poursuit encore ses prières comme si rien n’était. Pendant heures de « Nafila », comme aux autres moments. Et ceci sans prendre compte des principes et autres mesures recommandées. Une farouche et nette opposition que bon nombre d’observateurs de la scène se posent d’ailleurs la question de savoir si elle ne découlerait pas par une confrontation musclée entre la cité religieuse de Léona Niassène et le pouvoir.

Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags