Kaolack/ Programme d’assainissement de la zone marécageuse de Ngane Saer. Le nid de la rivière « Khakhoum » au centre des opérations

En dépit des actions menées dans le cadre du programme d’assainissement et traitement des eaux pluviales de la commune de Kaolack où l’Etat a investi une enveloppe de plus de 10 Milliards de Frs, les populations de Ngane Saer ne veulent plus rester comme simples spectateurs à ce projet. Lors d’une assemblée générale de sensibilisation et d’informations tenue Lundi sur la zone frontalière entre les quartiers Touba Kaolack et Ngane Saer, l’association « And Défar Kaolack » présidée par l’actuel directeur du complexe « Cœur de ville » de Kaolack, Mbaye Ngom a sonné la mobilisation. C’est pour inciter les riverains de ces périmètres exposés aux calamités hivernales à peaufiner d’autres stratégies de riposte pour faire face à l’occupation des eaux contraignant souvent plusieurs dizaines de familles à un exil temporaire. Puis que pour ces nombreuses familles aucune solution durable n’est pas encore trouvée dans cette problématique, il faut alors corser le plaidoyer en direction du pouvoir, mais également au niveau de la municipalité de Kaolack afin d’abriter tout le périmètre linéaire de « Khakhoum » de ces multiples impairs de l’hivernage. Pour Mbaye Ngom et ses partisans, le mouvement « And Défar Kaolack » n’entend point se limiter à la revendication, mais s’engage aussi à s’investir directement malgré la modicité de ses moyens et trouver de potentiels partenaires capables de sortir ces pauvres populations des assauts de la nature.

Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags