Kaolack/ Soudure et accessibilité des populations aux vivres. De nouvelles stratégies pour faciliter l’écoulement des produits aux transformateurs

Dans un souci de lutter contre l’endettement, la soudure et l’insuffisance alimentaire et favoriser surtout le « Consommons local » dans les villages de Ourour et Thiomby,  l’administration locale en partenariat avec les collectivités locales et l’association sénégalaise pour un Développement Equitable et Solidaire (Asdes) ont démarré la semaine dernière un nouveau programme d’adaptation pour faciliter aux producteurs et transformateurs l’écoulement de leurs produits sur le plan local. Mieux permettre aux populations exposées à la soudure, la malnutrition ou l’insuffisance alimentaire de pouvoir désormais profiter des vivres tirés de la transformation de produits locaux pendant toute la durée de la période de vache maigre et même en temps normal. Cette rencontre qui mobilisait l’ensemble des techniciens agricoles, sociaux et économiques a ainsi constitué une opportunité pour ses organisateurs de trouver les moyens vivant la labellisation des produits locaux transformés. Mais avant d’en arriver là, disposer des outils nécessaires pour avoir la performance dans la production et surtout la transformation afin de rendre les produits compétitifs et accessibles à toutes les bourses.

Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags