KOUNGHEUL/ 3ème EDITION DES JOURNEES CULTURELLES ANNUELLES UN PODIUM POUR FAIRE DE LA COMMUNE UN POINT D’ATTRACTION TOURISTIQUE

La commune de Koungheul a poursuivi les 24, 25 et 26 Février derniers ses journées culturelles annuelles.  Outre l’affluence que ce grand rendez-vous annuel a connu cette année, l’innovation pour cette dernière édition de la culture koungheuloise a été la forte présence des pays coopérant comme la France, mais également la volonté du maire Mayacine Camara et son conseil de poser les premiers jalons d’un éventuel développement des Arts et cultures  du département de Koungheul et faire de cette localité un point d’attraction touristique comme la station balnéaire de Saly et le Sud de la Casamance. Non seulement pour booster le secteur économique et renforcer le marché de l’emploi, mais surtout pour accroître le potentiel en termes d’activités génératrices de revenus et faire renaître celui du secteur culturel. Ce programme selon le premier Adjoint au Maire de la commune Souleymane Mboup passera par la mise en route du nouveau programme infrastructurel de construction du complexe culturel prévu dans la plan d’investissement prioritaire 2017/2021, mais également par la réhabilitation de l’ensemble des sites culturels et touristiques connus par l’histoire et méconnus des nouvelles générations de citoyens. Le projet consiste en effet à réaliser une salle de spectacle, une terrasse avec podium, six (6) bureaux fonctionnels et une salle de réunion. Il vise cependant à promouvoir la diversité culturelle du département et relancer en exclusivité le tourisme intégré. D’un coût d'investissement de prés de 170 Millions de Frs, ce projet sera appuyé par la coopération française. Ainsi en dépit des 150 Millions de Frs prévus pour la promotion de diversité culturelle et les autres 800 Millions de promotion de l’Artisanat et le développement du tourisme, il s’agira aussi pour la municipalité de Koungheul d’élargir ce projet vers la formation des acteurs qui seront appelés plutart à assurer la gestion du secteur culturel sous le contrôle des agents de l’Etat qui le suivent aujourd’hui. Avec l’engagement des français qui sont même allés jusqu’à demander un rapport des études techniques de faisabilité, l’espoir est aujourd’hui permis dans cette commune, qui malgré les potentialités qu’elle regorge, peine à sortir des méandres de la pauvreté.

Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags