Mairie de Kaolack : défaut de couverture médicale, arriérés, les maux des travailleurs !

Le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs des collectivités locales (SNTCLS) a fait face à la presse ce jeudi pour étaler les maux auxquels sont confrontés ses camarades. Le défaut de couverture médicale, le non-paiement des primes d’avancement n’ont pas été occultés.

« La prise en charge médicale des travailleurs est inexistante depuis des années. Au niveau du centre hospitalier régional El Hadji Ibrahim Niass, la mairie n’a pas payé les 4/5 des factures médicales des travailleurs, les sommes se sont accumulées et la structure refuse simplement de nous prendre en charge » dénonce Abdou Ndiaye.

Depuis 2016, les travailleurs de la mairie courent derrière leurs primes d’avancement, pourtant la somme a été budgétisée par la municipalité mais ils n’ont pas vu la couleur de l’argent. « L’avancement 2016 en question a été inscrit dans le budget précédent à hauteur de 7 millions de francs Cfa mais aux dernières nouvelles la somme a été dépensée pour l’achat de masques et du gel. La mairie veut prendre la COVID-19 comme un alibi pour couvrir toutes les dérives commises »

Déterminé, le secrétaire général de l’union régionale de la confédération nationale des travailleurs du Sénégal ( CNTS) qualifie l’attitude de la mairie de détournement d’objectifs et promet de faire face ce vendredi au niveau de l’Inspection régionale du Travail.

Auteur: 
Babacar Touré

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags