Sécurisation du Gamou de Médina Baye : 300 éléments du Gmi attendus à Kaolack

Le volet sécuritaire de l’organisation de l’édition 2017 du Gamou annuel de Médina Baye va faire l’objet d’une prise en charge exceptionnelle. Pas moins de 300 éléments de la Groupement mobile d’intervention (Gmi) sont attendus à Kaolack pour renforcer les forces de police sur place. Une annonce faite ce lundi par le gouverneur au cours d’un Comité régional de développement (Crd) préparatoire à cet événement religieux.

Le Gamou de Médina Baye commémorant la naissance du Prophète Mohamed (Psl) sera célébré cette année courant décembre dans la cité fondée par El Hadj Ibrahima Niasse « Baye » avec un dispositif sécuritaire sans précédent. Une révélation faite par le chef de l’exécutif local, le gouverneur Al Hassan Sall, au cours d’un Comité régional de développement (Crd) tenu sur place ce lundi.

« La sécurité sera assurée par la police nationale. D’ailleurs, nous envisageons faire venir 300 éléments du Gmi. Nous pensons également avant même l’événement à travers la présence d’un détachement précurseur, prendre toutes les dispositions pour mettre les différents sites en état d’accueillir en toute sécurité les dizaines de milliers de fidèles qui feront le déplacement », a tenu à assurer le gouverneur de Kaolack au cours de cette réunion préparatoire. Rencontre à laquelle ont pris part l’ensemble des chefs de services régionaux en plus des membres du Comité d’organisation des manifestations et activités de la Fayda (Comaf). Des mesures sécuritaires justifiées par un contexte sous-régional tendu dans certains pays pourvoyeurs de pèlerins. Le Gamou de Médina Baye enregistre en effet des dizaines de milliers de fidèles venant notamment du Nigéria, de Ghana, du Soudan, entre autres.

Les autres secteurs ne seront pas en reste, s’est engagé M. Sall, qui a annoncé la mobilisation de plusieurs citernes d’eau par le Service régional de l’hydraulique. Le district sanitaire de Kaolack a déjà évalué les besoins. Une descente spéciale des lignes de Senelec pour l’électricité, idem pour la communication avec les opérateurs de la place. Des toilettes mobiles seront aménagées pour le volet assainissement. « Le président de la République nous a instruit de prendre toutes les dispositions utiles pour la réussite de cet événement religieux dont la dimension dépasse de loin les frontières de notre pays », a justifié le patron du Crd. Un engagement des autorités administratives dont se sont réjouis les membres du Comaf par la voix de son président, Baye Ibrahima Mamoune Niasse. Ce dernier a toutefois sollicité une meilleure coordination de la part des différents chefs de services impliqués dans l’organisation de cette manifestation religieuse à l’image du rayonnement international du fondateur de la «Fayda» Cheikh al islam Baye Niasse.

 

Auteur: 
Elimane FALL
Source: 
Le Soleil

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags