SECURITE : UN EFFECTIF DE 800 POLICIERS SERA DEPLOYÉ SUR LE TERRAIN

Au-delà des besoins exprimés par les différents comités d'organisation des familles devant célébrer le Maouloud en matière de sécurité, la police a décidé de déployer cette année 800 éléments dont 200 agents en civil pour assurer la sécurité des fidèles et leurs périmètres de déplacement. Cette nouvelle a été transmise hier par le commissaire central de la ville de Kaolack Serigne Amadou Diop. Dans cet effectif 530 éléments de toutes les spécificités policières viendront renforcer leurs collègues de Kaolack. En termes logistiques, ces hommes seront dotés de 13 véhicules et quatre (4) motards pour la bonne conduite des opérations attribuées. Dans un contexte de pleine lutte contre la Covid19 et l'attention toute particulière que le Sénégal réserve à la migration transfrontalière du terrorisme, les services de la police sénégalaise ambitionne de rabattre un véritable travail professionnel sur le terrain exclusivement basé sur la surveillance, la traque et le respect du port des masques et des mesures barrières telles que édictées par les autorités sanitaires. Une mission que les hommes du commissaire Diop ont débuté en trois temps : avant, pendant et après pendant la période du "Gamou Waat". Ces missions ont d'abord débuté le 18 Octobre dernier par des opérations de désencombrement des principales voies menant vers Medina Baye sous l'égide du préfet. Des actions qui ont d'ailleurs été  suivies par d'autres opérations quotidiennes de sécurisation qui se sont soldées par les résultats suivants: 199 personnes interpellées pour non-respect au port obligatoire du masque, 54 personnes pour vérification d'identité six (6) personnes pour ivresse publique manifeste, neuf (9) pour racolage sur la voie publique, 26 véhicules mis en fourrière pour diverses infractions, 33 motos immobilisées, trois (3) personnes déférées au parquet pour détention et usage de chanvre indien et 515 pièces saisies pour diverses autres infractions. Au-delà du premier poste de police implanté sur le périmètre de la place publique, ces mesures de sécurité ont aussi favorisé la nécessité d'ériger un second poste de police avancé précisément à "Keur Gaan" à Medina Baye et la mise en place d'un poste de commandement mixte qui regroupe les forces de défense et de sécurité (Police/Gendarmerie) dans la salle de vidéo surveillance sise dans les locaux du commissariat central. Des mesures qui viennent renforcer la seconde phase du programme qui a démarré hier Mardi et qui a visiblement permis la montée en puissance des effectifs, l'occupation et le contrôle des points jugés les plus stratégiques.

Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags